Actualités

Le SDI fait connaître sa plate-forme d'action pour 2014

en savoir plus ...

Syndicat des Distributeurs Indépendants

Créé en 1991 et regroupant 38 sociétés, Le Syndicat des Distributeurs Indépendants (SDI) est une force désormais incontournable de défense des intérêts des entreprises indépendantes de distribution de films cinématographiques sur un marché de plus en plus soumis aux agressions de la concentration et aux égoïsmes professionnels. Ses adhérents sont présents dans toutes les catégories de films : création récente, films pour jeune public, patrimoine, cinéma documentaire.

Son action le conduit à maintenir une veille permanente auprès du Centre National de la Cinématographie et des autres organisations professionnelles, afin d’obtenir garanties et moyens pour que perdure, le plus largement possible, le pluralisme et la liberté d’action qui sont indispensables à l’exercice de notre profession, faite d’engagement aux côtés des films, de prise de risques et de passion. Le SDI est notamment à l’origine de l’aide Canal + à la distribution, obtenue de haute lutte au sein de la profession en 1999. Au sein du  BLOC, en étroite coordination avec le syndicat DIRE, le SDI en a obtenu le renouvellement au profit de la distribution indépendante jusqu'à la fin 2014.

Membre du B.L.O.C. (Bureau de Liaison des Organisations du Cinéma) depuis l’origine, le S.D.I. y refuse le corporatisme et prône l’engagement aux côtés de tous les indépendants, pour la défense d’un secteur cinématographique français vivant, pluraliste et « métissé ».

La division d’une profession est porteuse de faiblesse et tous les indépendants ont plus que jamais besoin de se retrouver pour peser sur les décisions et faire valoir les intérêts collectifs que réclame leur statut, au sein d’une force unie qui les représente avec détermination.

En 2012, le SDI entend poursuivre avec détermination son action pour la défense de la distribution indépendante dans toute sa diversité : création d'un groupe de travail pour réfléchir à une évolution nécessaire du système des aides sélectives aux salles art et essai, afin d'améliorer le soutien aux salles dont la ligne éditoriale est la plus ambitieuse ; poursuite du dialogue avec les Pouvoirs Publics pour la création d'un label reconnaissant la spécificité du distributeur indépendant ; suivi attentif des négociations entreprises par le GIE INDIS dans le domaine de la diffusion numérique du cinéma en salle ; soutien déterminé à l'action de l'ADRC pour la diffusion d'un cinéma diversifié en région ; amélioration du dispositif de soutien sélectif à la distribution, notamment en direction des films destinés au jeune public et des rééditions ; poursuite des initiatives engagées avec certains festivals en région afin de valoriser des sélections de films distribués par les adhérents du SDI ; participation à la commission appelée à évaluer les conditions d'attribution de l'aide Canal + à la distribution ; demander la tenue de négociations, consécutivement au Rapport du Club des 13, sur les rapports entre distribution et exploitation ; poursuivre la lutte contre la concentration des sorties dans les grandes villes et les villes moyennes ; continuer à militer contre le système des "marges-arrière" ; réfléchir à un système de consultation en ligne des films du SDI à destination des exploitants des salles art et essai en région ; faire pression sur les Pouvoirs publics afin de réduire à 4 mois après leur sortie le délai d'accès des Ciné-clubs aux films de la diversité ; réfléchir à un soutien des régions à la distribution des films qu'elles soutiennent en production ; ...

REJOIGNEZ LE SDI DES AUJOURD'HUI POUR PARTICIPER A SON ACTION